MODEM en Livradois-Forez

Le blog démocrate des adhérents de l'arrondissement d'Ambert

  • Calendrier

    septembre 2017
    L M M J V S D
    « Avr    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Meta

Archive for the 'éducation' Category

Carte scolaire, premiers éléments

Posted by on 25th mars 2010

Le 22 mars 2010 à 10h00, en amont de la CDEN et des rencontres avec les organisations syndicales, l’Inspection d’Académie organisait une moment d’échange avec l’Association des Maires du Puy-de-Dôme pour esquisser les premiers contours de la future carte scolaire.

La plupart des élus des communes concernées étaient présents ainsi que les parlementaires Michèle ANDRE, Jean-Paul BACQUET et Alain NERI.

La réunion fut co-présidée les services de l’Académie et Daniel BELLAIGUE, Président de l’Association des Maires Ruraux, représentant l’AMF63 en l’absence, dénoncée par Jean-Paul BACQUET, de ses Vice-présidents. En ce qui me concerne j’ai participé aux débats en tant que simple membre du Conseil d’Administration.

Les échanges furent particulièrement intéressants et commencèrent par une bonne nouvelle : l’ouverture de 12 postes d’enseignant supplémentaires à la rentrée 2010. Cette augmentation doit cependant être relativisée puisqu’elle ne fait croître que de 0,4% le nombre d’instituteurs et de professeurs des écoles alors qu’il avait chu de 2,6% entre 2000 et 2009. Leur effectif total sera donc de 2 754, dont l’immense majorité affectée « devant les enfants » (pour 94% d’entre eux). La moyenne du nombre d’enfant par enseignant est de 23,7 mais, heureusement, il n’existe plus de seuil pour ouvrir ou fermer une classe.

 

Le Puy-de-Dôme compte 527 écoles dont 9 à classe unique. En effet, une des particularité du département est l’utilisation fréquente du regroupement pédagogique (58 à la rentrée 2009). Plusieurs participants, notamment Alain NERI et Jean-Paul BACQUET, ont souligné l’intérêt du système ; le Député-maire de Coudes a même appelé de ses vœux une implication plus forte de l’AMF pour la concrétisation de nouveaux RPI afin de garantir aux enfants des milieux ruraux une pédagogie de qualité. En ce qui me concerne, j’ai dénoncé l’attitude de ceux qui oublierait volontiers l’appartenance de communes à des RPI sous prétexte qu’elles n’ont plus d’école sur leur territoire. C’est un point qui est loin d’être anodin pour nos territoire. C’est aussi pour cette raison que je trouve pertinente la demande des élus du RPI Aulhat-St-Privat/Brenat/Flat. Dans la mesure où les locaux sont disponibles et où l’accroissement du nombre d’élèves appelle l’ouverture d’une nouvelle classe, il n’y aucune raison pour ne pas rouvrir l’école fermée quelques années auparavant ; le seul coût du transport ne m’apparaît pas comme un argument recevable pour y faire obstacle.

 

Après ces propos introductifs est venu le temps de l’examen des 67 dossiers mis à l’étude avec, entre autres ceux d’Ambert, d’Arlanc, de Grandrif, de Job, du Brugeron et de Tours sur Meymont (attention la mise à l’étude n’implique pas la fermeture d’un classe mais juste le signalement d’une situation à surveiller). Les élus présents ont défendu avec force leurs écoles. Ces cas concernant l’arrondissement d’Ambert, ou son voisinage immédiat, j’ai été particulièrement intéressé par l’analyse des problématiques, interrogeant notamment l’Inspecteur d’Académie sur le dossier d’Arlanc (école à 6 classes pour 114 élèves prévus) et surtout sur la maternelle d’Ambert puisque aucun élu de cette ville n’avait fait le déplacement (peut être à cause d’une gueule de bois après avoir trop fêté la victoire de René Souchon et André Chassaigne aux élections régionales ;-)). Selon la formule consacrée cette école, plus grosse école maternelle du département, est « sous surveillance ». En effet, les effectifs prévisionnels qui avaient justifié l’ouverture d’une nouvelle classe à la rentrée 2009 ne se sont pas concrétisés dans la réalité.

 

 

Posted in éducation | Commentaires fermés sur Carte scolaire, premiers éléments