MODEM en Livradois-Forez

Le blog démocrate des adhérents de l'arrondissement d'Ambert

Régionales 2010 : pas fameux pour la gestion de l’Auvergne…

Posted by Michel SAUVADE on 26 février 2010

expansion… comme l’a reperé Jean Aulagnier, le magazine l’Expansion (http://www.lexpansion.com/diaporama/le-palmares-des-patrons-de-region_227309.html) dresse un tableau peu flatteur de la gestion de la région Auvergne : du 8ème rang en 2004 au 17ème en 2010… « une des régions les plus endettées et les plus fiscalement prédatrices, dans la moyenne pour le reste… »

Pas fameux…

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

3 Responses to “Régionales 2010 : pas fameux pour la gestion de l’Auvergne…”

  1.   Mamouchka Says:

    L’Auvergne est un vaste territoire et je n’ai visité que la région de Nevers jusqu’à Bibracte…
    Il n’empêche que j’ai constaté la chose suivante : la gestion de l’eau se fait par des sociétés privées… Ce n’est pas sain, financièrement.
    Si le problème est le traitement de l’eau, pour une région agricole un usage raisonné des phytosanitaires peut être une priorité.
    Je vous propose un passage sur le fil du groupe « écologie pratique » qui propose des exemples et des solutions.

    Mamouchka.

  2.   Michel SAUVADE Says:

    Bibracte… lieu magique…
    Bonne réflexion sur le lien « écologie pratique ». Pour administrer une commune qui gère son eau potable il est évident que les exigences accrues vont dans le sens d’un désengagement des petites collectivités, sauf à envisager des regroupements auxquels la réforme des collectivités en cours est hostile…

  3.   Mamouchka Says:

    Pour le regroupement de communes à fin de gérer l’eau potable, les difficultés remontent à bien des années, 90, de mémoire, lorsque les 3 sœurs (Lyonnaise des eaux, la Saur, Générale des eaux) ont contrecarré une loi autorisant les départements (ou des régions) à subventionner des regroupements communaux.
    Un rapport de la Cour des Comptes de 2003 démonte bien le mécanisme.
    Malgré tout, le bassin autour de Nevers n’est pas « pauvre ».
    Avec les petites localités, le système du lagunage est moins onéreux mais comme c’est nouveau, il faut avoir l’envie d’essayer. Il faut également avoir un peu de place pour installer la lagune…
    Je vous laisse un lien :
    http://www.fao.org/docrep/008/a0026f/a0026f11.htm

    Mamouchka.